Accueil / Stratégies de recrutement / Attirer les candidats / Pourquoi Twitter n’est plus le Far West du recrutement

Pourquoi Twitter n’est plus le Far West du recrutement

Pourquoi Twitter n’est plus le Far West du recrutement

Par Joe Budzienski, vice-président de produit, Monster

 

Le recrutement et les médias sociaux ne sont plus les deux moitiés d’un tout. De nos jours, vos équipes de marketing et de recrutement ont besoin d’une stratégie cohérente pour votre image de talents, car les médias sociaux et le recrutement sont maintenant inextricablement liés.

Ce concept n’est pas nouveau, mais il est plus important que jamais et ne vise pas à vous stresser. Heureusement, le recrutement tire profit de l’évolution technologique et les chercheurs et recruteurs peuvent désormais se rejoindre à une échelle et avec une facilité nouvelles. Les entreprises qui recrutent ont profité énormément de la technologie car elle a permis aux recruteurs de rejoindre un nombre inégalé de candidats de talent, où qu’ils soient.

Tout commence par la formation d’un auditoire. Après tout, un agent de ressourcement, un recruteur ou un gestionnaire d’embauche ne devrait pas consacrer un temps précieux à diffuser des messages dans le vide.

Mais d’où provient cet auditoire? Il faut du temps, de la patience et des ressources pour créer un bassin d’adeptes.

Est-ce vraiment le cas?

Votre image de talents et l’auditoire approprié

Les meilleurs candidats proviennent de votre entreprise, de vos effectifs et des réseaux sociaux. En fait, selon le sondage sur le recrutement social de 2014 de Jobvite, 59 % des candidats sont issus des réseaux sociaux.

Et les médias sociaux sont hautement considérés dans le domaine du recrutement. Par exemple, le même sondage a révélé que 93 % des recruteurs examinent le profil social d’un candidat avant de prendre la décision d’embaucher, et 73 % des recruteurs ont embauché un candidat par le biais des médias sociaux.

Jetons un coup d’œil à Twitter. Constituant l’une des plates-formes sociales les plus importantes, Twitter regorge d’excellents candidats. Les statistiques parlent d’elles-mêmes :

  • Twitter regroupe 288 millions d’utilisateurs actifs mensuellement, selon les données les plus récentes de l’entreprise.
  • Toujours selon Twitter, 500 millions de gazouillis sont envoyés chaque jour.
  • Les données de Monster révèlent qu’en moyenne, plus de 60 000 emplois font l’objet de gazouillis chaque jour.
  • L’an dernier, sur la plateforme de Twitter, il y a eu 35 millions de mentions de mots clés liés à des recherches d’emplois.

D’autre part, nous savons que 80 % des utilisateurs accèdent à Twitter sur leurs appareils mobiles, ce qui veut dire qu’ils sont sans cesse branchés sur leur flux de gazouillis et que l’engagement avec la plateforme est plus facile. Et il ne faut pas oublier que la plateforme offre un auditoire diversifié de post-boomers, de chefs d’entreprise et d’influenceurs. Essentiellement, Twitter vous offre une plateforme de réseautage, de recrutement et de découverte en un seul et même média.



 Rejoindre, oui, mais se brancher, assurément

N’oubliez pas : vous n’utilisez pas simplement des outils du simple fait qu’ils existent. Vous le faites dans un but précis. Vous relayez un message à des personnes : voici à quoi ressemble un emploi au sein de mon entreprise et pourquoi vous devriez joindre nos rangs.

Selon les statistiques de recrutement énoncées ici, il est fort probable que votre équipe ait touché à Twitter. Ce qui a débuté par une pratique de consommation médiatique (suivre d’importants chefs de l’industrie, passer en revue une myriade de gazouillis) s’est transformée en un outil de messagerie  pur et simple. Il est possible que les membres de votre équipe aient diffusé des offres d’emploi sur leurs pseudonymes personnels, ou même sur celui de votre entreprise. Il est à souhaiter qu’ils en aient obtenu de précieux filons.

Utiliser la plateforme est en soi un excellent début. Mais voici comment optimiser Twitter :

 

  • Ciblez vos efforts : qui voulez-vous capturer?
  • Personnalisez votre contenu : faites-en votre image de marque, juste sur Twitter.
  • Optimisez les périodes de vos affichages : déterminez à quel moment votre auditoire est actif.
  • Répartissez le contenu entre vos affichages de postes : ne faites pas qu’envoyer des messages!
  • Gardez le cap : n’abandonnez pas!

 

Amenez-les à bord!

Chez Monster, notre mission n’a jamais été aussi bien définie : nous lions les chercheurs aux emplois offerts partout dans le monde. Là où il y a des emplois et des candidats, nous sommes présents.

Et nous voulons le faire en créant les meilleurs outils et la meilleure technologie qui soient. Vous pouvez optimiser considérablement votre utilisation efficace de Twitter grâce à certains de nos produits (Offres d’emploi médias sociaux Monster, TalentBin by Monster et Twitter Cards de Monster, pour n’en nommer que quelques-uns) qui vous permettront de déborder le cadre de l’auditoire que vous cultivez déjà.

Qui ne souhaiterait pas réduire le temps de recrutement de 34 %? Pourquoi ne voudriez-vous pas attirer 44 % plus de candidats de grande qualité? Et surtout, qui ne souhaiterait pas réduire de 43 % les coûts de sélection?

Tout cela est possible avec une solide image de talents. Et je le répète, car c’est important : chaque campagne de recrutement doit dorénavant englober les médias sociaux.

On a souvent dit que les recruteurs sont des spécialistes du marketing. C’est vrai. Mais aujourd’hui, le propriétaire d’une PME ou le dirigeant d’une grande entreprise est sa propre machine de marketing et se bat pour attirer les meilleurs.

En suivant quelques étapes toutes simples, en utilisant les bons outils et y en mettant l’effort, votre image de talents finira par se démarquer.