Skip to main content
  1. Accueil
  2. Gestion de la main-d’œuvre
  3. Aptitudes de gestion
  4. Comment gérer la jalousie au bureau?

Comment gérer la jalousie au bureau?

Comment gérer la jalousie au bureau?

Par Johanne Menard

« La jalousie au bureau a toujours des conséquences fâcheuses pour soi-même et pour les autres » affirme avec justesse la psychologue du travail Clédia Soldani (1).  Bien qu’on en parle assez peu ouvertement, il demeure que les gestionnaires doivent, à un moment ou à un autre dans l’exercice de leurs fonctions, gérer des situations mettant en cause des employés qui sont envieux ou jaloux. Comment faire pour dénouer ces tensions à la faveur d’un esprit d’équipe sain et productif?
 
L’envie et la jalousie sont des émotions complexes
Entendons-nous dans un premier temps sur les termes. L’envie désigne le sentiment de désir mêlé d’irritation et de haine qu’on peut éprouver envers la personne qui quelque chose que l’on a pas. La jalousie est un sentiment similaire mais inclut aussi l’inquiétude qu’inspire la crainte de partager un avantage que l’on a déjà, voire de le perdre au profit d’un autre.  Dans les deux cas, ces émotions   teintent le moral des employés qui en sont soit les victimes, soit les instigateurs, et de là, le climat et la culture organisationnels ce qui peut amener le désengagement du capital humain et des pertes de productivité.
Qu’est-ce qui provoque la jalousie entre les employés? Les raisons sont multiples et parfois très subtiles. Bien souvent, ce sont les « perceptions » qui entrent en jeu et ont un effet de distorsion sur l’interprétation des faits et gestes réels. Voici quelques exemples de motifs de jalousie:
 
·         Un collègue semble avoir tout pour lui
·         Un collègue a les attributs que vous n’avez pas et que vous souhaitez avoir…
·         Un employé « a l’oreille et l’écoute du patron». Cet employé sera perçu comme ayant un « pouvoir personnel » très important et une influence significative auprès du patron
·         Un employé a reçu la reconnaissance ou la promotion à laquelle vous aspiriez depuis longtemps…
 
Les comportements du leader qui peuvent engendrer de la jalousie et de l’envie
Les agissements d’un leader peuvent aussi susciter, bien malgré leur intention initiale, des réactions de jalousie ou d’envie. Sur ce, je dois me confesser d’en avoir été moi-même coupable pendant un certain temps. Il y a de cela bien longtemps, j’avais pris l’habitude de saluer une employée en particulier le lundi matin. Elle était, tout comme moi, cinéphile et j’avais toujours hâte de lui demander quelle avait été sa « découverte » cinématographique du weekend. De façon inconsciente, j’engageais alors la conversation davantage avec elle qu’avec les autres membres de l’équipe qui restaient en marge de cet échange privilégié. Dieu merci, un observateur externe me le fit remarquer afin que je cesse rapidement ce comportement qui laissait croire à une proximité plus inclusive  envers cette employée.
 
En d’autres mots, la vigilance est de mise pour un gestionnaire qui veut éviter de nourrir le terreau de la jalousie. Voici certains comportements à surveiller de près :
 
·         Donner plus de valeur au point de vue d’un employé : ex : lui accorder plus de temps de rencontre; lui donner plus de temps d’antenne lors des réunions d’équipe;
·         Démontrer qu’on « s’entend » mieux avec un certain style d’employé : ex : être plus spontané avec cet individu; l’inviter à prendre le lunch plus souvent; le taquiner davantage;
·         Donner plus d’attention aux employés qu’on a embauchés soi-même : (ex : donner son aval plus spontanément à leurs suggestions, les recommander à la haute direction, leur donner plus de visibilité, etc.) versus aux employés qui faisaient déjà partie de l’équipe dont on hérite;
·         Exprimer plus de compliments ou de reconnaissance envers certains employés
·         Accorder des privilèges à certains employés sur la base de leur rendement (ex : télétravail, prolongation de congés, formations additionnelles, voyages d’affaires intéressants, plus de temps supplémentaire, etc.).
 
Comment un leader peut-il gérer efficacement les situations imbues de jalousie?
1.       Prendre conscience
Sans doute que la première chose pour un leader est de se voir faire! Il ne faut pas se leurrer : la jalousie fait partie de la vie compétitive dans nos organisations. On le sait : les ressources sont limitées, les patrons doivent faire des choix difficiles (promotions, bonifications, formations, etc.) et leurs décisions, aussi sages et fondées soient-elles, peuvent engendrer des perceptions de jalousie chez leurs subordonnés.

2.      
Prévenir
Un chercheur du nom de Dr. Robert P. Vecchio s’est penché sur le sujet de la gestion de la jalousie en milieu de travail et il a identifié 5 lignes de conduite préventives :
·         Évaluer le potentiel de maturité émotive des candidats lors de leur embauche. Plus facile à dire qu'à faire me direz-vous! Mais je crois que des questions d’entrevue peuvent cerner la capacité des candidats à choisir d’adopter des comportements matures devant certaines situations organisationnelles. Entre autres, des mises en situations portant sur le sujet de la jalousie peuvent être inclues dans les questions posées; les réponses fournies peuvent fournir des indices (et pas des certitudes!) intéressants.
·         Établir des valeurs propres à une culture organisationnelle favorisant l’équité, le « fair-play », la collaboration, etc. au sein de l’équipe;
·         Implanter des mesures de reconnaissance pour les comportements de collaboration, de camaraderie franche, etc.
·         Encourager la communication ouverte;
·         Donner l’occasion aux employés à haut rendement de partager leur savoir en leur confiant des rôles de mentors.
 
3.       Désamorcer rapidement
Lorsqu’un gestionnaire s’aperçoit que deux employés se « crêpent le chignon » parce qu’ils sont jaloux, il se doit d’intervenir pour mâter la situation avant que la somme des frustrations et du ressentiment ne viennent contaminer de façon toxique l’esprit de l’équipe. Il aura tôt fait d’entendre les parties, individuellement et ensemble, et de leur faire part de ses attentes pour une résolution rapide de la situation. L’aide des Ressources humaines pourra être considérée. Le retour à un climat de travail sécurisant, dépouillé du stress associé à la jalousie, et productif doit être une priorité, et cela, aux dépens du « démon vert de la jalousie. »  
 
1.       Soldani, Clédia citée dans l’article : Gérer la jalousie au travail, Monster (France), section Conseils, Vie en entreprise, Gérer les problèmes.
2.        Source : Article adapté à partir du livre de : Martunuzzi, Bruna sur le site : Mind Tools. The Green-Eyed Monster, Keeping Envy Out of the Workplace.
 
 
Back to top