La science des réseaux

La science des réseaux

Par Cheryl Stein
Conseillère d’affaires de Monster            
 
Des centaines d’articles à l’intention des personnes en recherche d’emploi soulignent l’importance du réseautage. Leur objectif est d’enseigner à ceux qui entreprennent un virage de carrière, les ficelles de la création et de l’entretien d’un réseau étendu d’amis et de connaissances. L’idée est que si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour trouver la perspective de carrière idéale, vous devez nouer un tas de liens avec nombre de personnes différentes pour avoir le plus d’aide possible dans la réalisation de votre objectif. Ce que ces articles négligent, toutefois, c’est l’importance du réseautage pour le professionnel des RH.

Gestion des talents vs. RH
 
Créer un service des RH n‘est pas très compliqué. Vous engagez une équipe de professionnels ayant de l’expérience en matière de réglementation en milieu de travail. Vous les faites travailler sur des modèles de compétences pour vos méthodes de recrutement. Vous leur donnez pour mission la mise au point de stratégies novatrices en matière d’entrevues et de titularisation. Tout cela est essentiel pour recruter les bons employés; mais une bonne gestion des talents et de bonnes RH sont deux choses distinctes. Le concept de la gestion des talents, c’est de toujours chercher le meilleur employé possible pour votre entreprise et de toujours créer pour les gens qui y travaillent des occasions de se dépasser.
 
C’est ici que le réseautage entre en jeu. Gérer les talents de votre organisation signifie connaitre le profil du type de candidats recherchés et être sans cesse à l’affût de nouvelles personnes qui apporteront beaucoup à votre organisation. Pour y parvenir de façon constante, vous devez veiller à ce que votre réseau de contacts soit en continuelle évolution.

Six degrés de séparation
 
Le réseautage n’est pas seulement quelque chose qu’il faut faire. C’est une véritable science. Duncan Watts, professeur agrégé de sociologie à l’Université Columbia est l’auteur d’un ouvrage intitulé Six Degrees: The Science of a Connected Age, dans lequel il élabore sa théorie du petit monde à partir des six degrés de séparation de Stanley Milgram. Dans ce monde si petit, seulement six personnes nous séparent de n’importe quel être humain sur Terre. Autrement dit, n’importe qui d’entre vous, chers lecteurs qui lisez cet article, connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un d’autre qui connaît quelqu’un qui me connaît. C’est fascinant et vrai, le monde est en fait beaucoup plus interdépendant qu’on pourrait le penser.

En quoi cela vous concerne-t-il? 
 
Trouver de grands talents n’est pas aussi difficile que vous le croyez, pourvu que vous ne cessiez pas d’agrandir et d’entretenir vos réseaux. Pensez ici un instant. Nous connaissons tous des tas de gens associés à différentes choses que nous faisons dans nos vies. Nous avons d’anciens amis d’école, nous connaissons des gens dans notre milieu de travail et d’autres liés à toutes nos activités en dehors du boulot. Ces différents réseaux nous mettent en contact avec une foule de personnes qui ne se connaissent pas forcément.  À un moment donné, nous connaissons presque tous les gens associés à ce réseau. Si nous avons besoin de quelque chose, généralement, nous faisons appel à notre réseau pour l’obtenir. Vous cherchez un professeur particulier pour vos enfants, adressez-vous à votre réseau. Vous êtes en quête d’une bonne voiture d’occasion…ou c’est de l’information que vous cherchez? C’est vers votre réseau que vous allez vous tourner.
 
Plus vous avez de réseaux, plus l’accès à l’information est amplifié. Ce que cela signifie, si vous êtes la personne chargée d’embaucher des talents pour votre entreprise, c’est que plus vous aurez de réseaux, meilleures seront vos chances de pourvoir un poste avec un candidat fantastique, parce que les perles rares ne se présentent pas forcément dans votre bureau sous la forme d’un CV. Débusquer de grands talents est souvent des plus utiles pour mettre sur pied et maintenir en activité une grande entreprise.

Agrandir votre réseau afin de disposer d’un bassin de personnes intéressantes lorsque vous avez besoin de quelqu’un pour doter un poste ouvert est de loin une meilleure stratégie que de vous démener comme un forcené lorsqu’il vous faut embaucher quelqu’un.
 
 
Réseautage 101
 
Mieux vaut donner que recevoir
 
Bien réseauter demande de l’habileté. Il ne faut pas croire qu’il suffit de se présenter à un événement et de rencontrer des gens pour que l’affaire soit dans le sac. Un bon réseauteur est une personne ouverte, serviable et positive. Quelqu’un qui est prêt à présenter des gens les uns aux autres et à les mettre en contact. Nous avons tendance à garder l’information pour nous et à ne pas la faire partager. Nous croyons astucieux de conserver la meilleure information pour nous.

Mais l’opposé est tout aussi vrai. Si vous rencontrez un candidat intéressant qui ne peut vous servir pour l’instant, mais que vous connaissez quelqu’un à qui le suggérer, l’énergie positive engendrée par votre geste va vous revenir. Cette personne va parler de vous en bien auprès de tous ceux qu’elle connaît. Votre réputation va s’en ressentir. Lorsque vous aurez besoin de quelqu’un, les gens voudront travailler pour vous à cause de cette réputation, et vous aurez davantage de chances de tomber sur quelqu’un de fantastique à cause de ce que l’on aura dit de vous.
 
Pensez à l’avenir
 
Un bon réseauteur garde le contact avec une foule de personnes susceptibles d’apporter quelque chose à son entreprise. Il est possible qu’il n’ait pas de poste à offrir pour l’instant, mais il sait qu’entretenir des liens avec des personnes d’envergure lui donnera accès à une réserve de candidats dès que l’occasion se présentera.
 
Où réseauter?
 
Il y a les endroits évidents fréquentés par les gens qui sont en affaires. La chambre de commerce locale est un bon endroit pour commencer. Les activités de bienfaisance sont mes lieux préférés parce qu’on y rencontre des gens qui sont des « donneurs ». Une personne qui donne de l’argent ou du temps à un organisme de bienfaisance a généralement de bonnes valeurs; c’est le genre de personne qui pense à autrui. Mais avant tout, où que vous alliez peut s’avérer une occasion de rencontrer de nouvelles personnes et de découvrir de nouveaux réseaux.
 
L’époque où vous pouviez vous asseoir en espérant que des personnes de talent viennent à vous est révolue. Pour demeurer concurrentiel et pour attirer les meilleurs, n’attendez pas qu’un bon CV atterrisse sur votre bureau. Créez et entretenez vos réseaux. Vous pourrez dire alors que vous gérez bien votre propre talent.